Posted in Pénis

Suis-je grower ou shower et comment changer ? Peut-on devenir shower ?

Je suis le fondateur de ce blog. J'ai acquis une expérience dans les problèmes intimes masculins en essayant tout d'abord de me perfectionner moi-même. Coach, mentor, conférencier. Je dédie maintenant ma vie à partager mon expérience en matière de sexualité.
Suis-je grower ou shower et comment changer ? Peut-on devenir shower ? Posted on 28 avril 201812 Comments
Je suis le fondateur de ce blog. J'ai acquis une expérience dans les problèmes intimes masculins en essayant tout d'abord de me perfectionner moi-même. Coach, mentor, conférencier. Je dédie maintenant ma vie à partager mon expérience en matière de sexualité.
Suis-je grower ou shower et comment changer ? Peut-on devenir shower ?
4 (80%) 3 votes

Si vous êtes plutôt gêné de prendre votre douche nu à la salle de sport, ou que les urinoirs des bars vous angoissent, c’est que vous êtes probablement un grower. Si vous avez l’habitude qu’on vous complimente sur votre sexe dans les vestiaires ou que vous sentez des regards insistants sur votre maillot moulant à la piscine, c’est que vous êtes probablement un shower. Qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Comment savoir si je suis shower ou grower ? Puis-je être à la fois shower et grower ? Est-ce mieux d’être l’un ou l’autre ? Qu’est-ce je peux faire pour devenir un shower ? On va répondre à de nombreuses questions et de nombreux points vont être abordés, comme l’utilité d’être bien membré, pourquoi vouloir être bien membré, est-ce important d’être bien membré ?…

Pourquoi les hommes veulent avoir un gros pénis ?

Avant de parler du sujet principal, il est important de comprendre ceci. Quand il est question de parler du pénis et des complexes qui y sont liés, il y a matière à discuter. Les hommes veulent être fiers de leur pénis, car ils le considèrent comme une preuve de virilité. Et la virilité renvoie à notre instant animal qui nous a habitués à ce que les mâles soient considérés comme forts, puissants et que les femmes sont attirés par ces hommes qui présentent tous les attributs de la virilité. C’est pourquoi, dans notre société de la démesure, avoir un pénis avantageux ou un gros pénis, est ce dont tous les hommes rêvent.

Les deux états du pénis : au repos et en érection

Seulement, vous l’aurez remarqué la verge connait principalement deux états : au repos ou en érection. Bien sûr, il y a toutes sortes d’étapes intermédiaires entre le repos et l’érection comme la demi-molle ou la semi-érection. En principe l’érection n’a lieu que dans deux cas. Ainsi par réflexe de protection, vous pouvez bander quand vous avez une envie pressante d’uriner. En gonflant votre corps spongieux, le canal de l’urètre est aplati et, en principe, cela évite les catastrophes. (Vous aurez remarqué qu’il est presque impossible d’uriner en érection). Cette défense sert notamment lors de la fameuse « érection matinale », afin de pas avoir d’accident pendant la nuit. Et évidemment, la deuxième cause de l’érection est l’excitation. Cette excitation peut-être mécanique, donc dû à un frottement volontaire ou non. Ou une excitation peut-être de l’ordre du fantasme, c’est-à-dire mentale ou visuelle. Lors de l’acte sexuel ou de la masturbation, cette excitation est à la fois mécanique (lorsque votre partenaire ou vous-même vous vous touchez ou frottez) et mentale (vous êtes excité par l’autre ou par un film porno que vous regardez).

Que veut dire shower et grower ?

Nous y sommes, enfin dans le sujet ! La question est de savoir ce que sont les termes shower et grower. En français, il existe une traduction qui propose « sanguin » et « de chair ». On devrait donc dire êtes-vous sanguin ou de chair ? En réalité cela fait référence à l’apparence de votre pénis. Il s’agit de l’état dans lequel il est le plus à son avantage. Si on devait formuler la question autrement ce serait : êtes-vous plus avantagé au repos ou en érection ? Pourquoi utilisons-nous les termes anglais shower et grower plutôt que de chair et de sang ? Tout d’abord parce que les anglicismes sont là car ils étaient utilisés en premier. Les termes de chair et de sang ont été inventés par après pour tenter de traduire cette idée. Ensuite, il faut dire que les mots anglais sont largement répandus, déjà du fait que la grande majorité de la littérature pornographique ou des références sexuelles se passent en anglais, sur Internet. Et finalement, il existe en anglais un jeu de mot et un double sens qui n’existent pas en français. Si on traduit littéralement, « shower » veut dire « que l’on montre », une sorte d’exhibitionniste si on pousse la pensée jusqu’au bout. Alors que « grower » veut dire « qui grandit ». Mais vous le savez aussi, « shower » veut également dire « douche ». Et oui, cette question de shower et grower est souvent liée au fameux complexe des douches. Il s’agit de ce complexe qui pousse les hommes à avoir peur de se montrer nu dans la douche avec d’autres hommes. Et pourquoi ? Parce qu’ils ont honte de leurs attributs. Voilà, nous y sommes.

Est-ce plus important d’être bien membré au repos ou en érection ?

Et là, vous comprenez tout ce qu’on a voulu vous dire dans les premiers paragraphes. Parce que non seulement il est important de se demander si notre pénis est plus avantageux en érection ou au repos, mais en plus, la question cachée derrière est : pourquoi faudrait-il être avantagé dans un cas ou dans l’autre ? À quoi ça sert d’avoir un gros pénis dans un cas ou dans l’autre ? Pourquoi se soucier d’avoir un gros pénis au repos ?

Et bien, les réponses dépendent en réalité de ce que vous faites de votre pénis et de ce que vous pensez du regard des autres. Car au final, c’est là le vrai nœud de cette question. Tout dépend du regard des autres, de leur jugement, de ce qu’ils pensent de vous, de l’image que vous renvoyez. La plupart des hommes pensent que ce qui compte c’est d’avoir un gros sexe en érection, car c’est là qu’il est le plus utile. En principe, c’est aussi en érection qu’on le voit le plus souvent. Puisque la majorité des gens ne se baladent pas nus dans la rue, donc les seules fois où on les voit nus, c’est lors d’un rapport sexuel avec leur partenaire.

Vouloir avoir un pénis avantageux au repos est une envie normale

Ce n’est pourtant pas totalement vrai, il n’y a pas que votre partenaire qui va juger votre pénis ! Pour ne donner que quelques exemples, les hommes voient d’autres hommes nus dans les vestiaires, aux urinoirs, dans les douches ou lors de soirées. Même sans être totalement nu, on peut aussi deviner si vous êtes bien monté rien qu’en regardant votre maillot. Et puis, surtout, vous le savez ! Même si personne ne vous voit nu, vous savez que dans votre slip ce n’est pas très flatteur. Donc, il y a aussi la confiance en soi qui joue. Savoir qu’on a un gros pénis donne confiance en soi (par rapport à tout ce que cela renvoie comme image, comme expliqué plus haut). Finalement, on peut aussi dire qu’être au repos est notre état naturel. C’est celui dans lequel on est à longueur de journée. Donc, c’est normal de vouloir avoir un gros pénis même au repos, puisque cet état est votre état naturel.

Est-ce mieux d’être shower ou grower ?

Savoir s’il est plus intéressant d’être de chair ou de sang est une bonne question. Mais la réponse dépend de vous. Encore une fois, cela revient à demander si vous trouvez qu’il est plus intéressant d’être bien membré au repos ou en érection. Mais, vous pouvez ici vous demander : de quoi parle-t-on ? Bien entendu, tous les hommes sont mieux membrés en érection, puisque littéralement, le pénis s’érige. Donc, le pénis grandit, le pénis grossit. Oui, mais quand on dit « bien membré », on sous-entend « proportionnellement à la moyenne au même stade ». Donc, « êtes-vous bien membré au repos par rapport aux autres hommes au repos » ou « êtes-vous mieux membré que la moyenne des hommes lorsqu’ils sont en érection ? ». Pour pouvoir répondre à cela, il faut donc se pencher sur les histoires de taille. Nous allons y revenir très vite.

Les hommes complexés par la taille de leur pénis sont plutôt grower

D’abord, j’aimerais répondre à cette question. Est-ce mieux d’être shower ou grower ? On ne va pas se mentir. La plupart des hommes qui sont complexés par leur pénis, tout comme ceux qui viennent lire cet article, c’est parce qu’ils sont plutôt grower. Ça veut dire que si vous êtes complexé, en général c’est que votre pénis est assez petit au repos et qu’il est relativement satisfaisant en érection.

Pourquoi les hommes veulent-ils être shower ?

Cela veut dire que les hommes aiment comparer leur pénis. Car en fait, la taille en érection a bien entendu de l’importance. Mais au fond, lorsqu’on est dans l’action, on y va, peu importe la taille. En plus votre partenaire n’a pas de pénis, donc elle doit se satisfaire de ce que vous avez. Si ça tombe, il fait sombre dans la chambre, si ça tombe, vous êtes après une soirée et donc un peu ivres. Si ça tombe, elle n’a pas vu énormément de pénis dans sa vie et surtout, elle n’a pas d’autres éléments de comparaison devant les yeux ni sous la main. Donc, au lit, c’est vous l’homme, même si vous n’êtes pas Rocco Siffredi, ce que vous avez entre les jambes fera l’affaire.

Alors qu’au contraire, on l’a vu. L’état du pénis au repos, c’est d’abord vous-mêmes qui y êtes le plus souvent confronté. Et ensuite, ce sont les autres hommes. On oserait même dire que l’érection c’est pour votre partenaire et le repos c’est pour les autres hommes. Malheureusement, comme le stade de repos est celui sur lequel le regard des autres hommes se pose, il y a donc des éléments de comparaison. C’est pour ça que la majorité des hommes rêvent d’être des shower.

Quelle taille faut-il avoir pour être considéré comme un shower ?

Encore une fois, la réponse va dépendre de vous, de vos attentes. Et cette réponse va être elle-même influencée par ce que la société vous a appris. Si on considère qu’un pénis de 10 centimètres au repos est la moyenne et que vous êtes au-dessus, vous avez de la chance. Mais si vous vous trouvez parmi un groupe d’hommes qui ont tous un pénis de 15 centimètres au repos, vous serez complexé d’être le seul à avoir un pénis de 13 centimètres. Pour savoir exactement la taille moyenne du pénis au repos, on a écrit tout un article très détaillé sur le sujet. On vous conseille de lire cet article sur la taille moyenne du pénis au repos, on y donne toutes les statistiques. Il y a un classement de la taille moyenne des pénis par pays, au repos mais aussi en érection.

Peut-on être à la fois shower et grower ?

La réponse est oui. Tout comme on peut aussi être ni shower ni grower. Pour résumer, il y a quatre types d’hommes

  • Homme shower et grower (XL)
  • Homme seulement shower (L)
  • Homme seulement grower (M)
  • Homme ni shower ni grower (S)

Les quatre types d’hommes ont été inscrits dans l’ordre de celui qui est le plus avantagé vers celui qui est le moins avantagé. Ou celui qui est le plus fier de la taille de son pénis en toute circonstance, vers celui qui est honteux de la taille de son pénis en toute circonstance. Entre les deux extrêmes, il y a ceux qui sont gênés par la taille de leur pénis en l’une ou l’autre circonstance. Pour faciliter les choses, on a attribué une appellation XL, L, M et S à ces catégories d’hommes. Même si cette classification n’utilise pas les abréviations habituelles, elle permet de mieux comprendre ce que nous allons expliquer.

Ainsi l’homme XL a un pénis qui est grand au repos et en érection. On peut donc considéré qu’il a un pénis XL. Il peut se montrer dans les vestiaires sans complexe et il est fier de montrer son pénis en érection à ses partenaires.

L’homme L est un homme dont la taille du pénis est dans les intermédiaires de notre classement. Il s’agit donc d’un cas spécial. Il peut être à la fois fier de son pénis et parfois un peu complexé. Mais pas forcément… Comme il est shower, cela veut dire qu’il considère être mieux membré au repos que la moyenne. Mais est-il forcément honteux de sa taille en érection ? Non, pas forcément. Généralement, si on est déjà bien monté au repos, c’est qu’en érection on n’est pas tout petit non plus. Prenons le cas d’un homme qui a un pénis de 15 centimètres au repos, cette taille peut être déjà considérée comme au-dessus de la moyenne des autres hommes autour de lui. Si on imagine qu’en érection son sexe ne prend qu’un seul centimètre, il en mesurera donc 16. Même avec 16 centimètres, il n’a pas de quoi être honteux, étant donné que la moyenne varie entre 14 et 17 centimètres en érection. (Voir notre article sur la taille du pénis dans le monde). Surtout que dans cet exemple, il ne prend qu’un seul centimètre en bandant, ce qui est plutôt rare. Ce qu’on veut montrer, c’est qu’il peut être avantagé au repos, et que même si en érection il n’a pas un pénis ridicule, il se peut qu’il soit dans la moyenne ou tout juste au-dessus. Mais en général, il n’a pas de quoi être complexé non plus, dans les deux cas.

L’homme M, ce nom lui correspond bien. En fait, il a un pénis M, comme dans le mot « moyen ». C’est à dire qu’il a, comme la majorité des hommes, un pénis plutôt avantageux en érection et au repos plutôt normal. Mais comme ce type d’homme est aussi entre les deux extrêmes, cela veut dire que ce cas comprend lui-même de nombreux cas intermédiaires. Ainsi, un homme M peut avoir un très gros pénis en érection et un tout petit pénis au repos. (Même si c’est plutôt rare). Ou il a un pénis normal au repos et en érection. Il peut aussi avoir un pénis normal au repos et un grand pénis en érection. Ou avoir un pénis petit au repos et un peu plus grand que la moyenne en érection. Mais c’est aussi la multitude de cas possibles qui en font un homme dans la moyenne. Car la moyenne c’est ça. C’est trouver un certain milieu entre de multiples cas. En gros, si vous n’êtes pas dans les extrêmes, vous êtes dans la moyenne.

L’homme S est le plus simple à expliquer. Il considère avoir un petit pénis au repos et un petit pénis en érection. Ses complexes sont très ancrés en lui et il serait prêt à faire n’importe quoi pour devenir shower ou grower, peu importe lequel, tant que son pénis devienne avantageux dans l’un ou l’autre cas.

Peut-on devenir grower ? Comment avoir un gros pénis au repos ?

Nous allons terminer cet article en essayant de trouver une solution pour ces hommes M et S, qui sont en fait ceux qui complexent le plus. Ce sont eux qui lisent cet article, ce sont eux qui veulent avoir un gros pénis au repos, puisque les autres ont déjà un pénis avantageux au repos, ils ne cherchent pas à améliorer leur taille.

La réponse est oui et non. On va être clair, il n’est pas possible de faire des miracles. Un homme qui a un pénis de 8 centimètres au repos, ne pourra pas en avoir un de 17 centimètres. On va tout de même être rassurant, il est néanmoins possible de le décomplexer un peu, et de l’aider. Il peut éventuellement espérer, dans son cas, atteindre les 12 ou 13 centimètres.

Il existe plusieurs méthodes pour agrandir son pénis. Cet article n’a pas pour vocation d’entrer dans les détails de chaque méthode. Sachez simplement qu’il existe des façons d’élargir son pénis, d’agrandir son pénis, d’étirer son pénis, mais aussi de l’abimer. Il y a des arnaques, il y a des solutions honnêtes, des solutions douloureuses et des solutions plus simples. Et puis, on peut aussi assumer !

Pour énumérer rapidement les solutions qui existent, il y a la solution radicale de la chirurgie esthétique. La pénoplastie est la chirurgie du pénis. Il y a pour cela une opération en deux temps. La première opération permet de gagner un ou deux centimètres de longueur en sectionnant le ligament suspenseur de la verge (mais après on ne bande plus à 90 degrés). La deuxième opération consiste à prendre de la graisses (des cuisses) et de réinjecter cette graisse sous la peau de la verge. La première opération sert à gagner en longueur, la deuxième en largeur. Notez que ces opérations, en plus d’être douloureuses ont d’autres désavantages. Une fois que le ligament est coupé on ne peut pas faire marche arrière. Par contre, pour la deuxième opération, une fois la graisse placée sous la peau du pénis, cela n’est pas définitif. L’opération se résorbe au fil du temps. En trois ans, il faut recommencer. Car le corps absorbe les graisses et les répartit là où elles devaient être normalement. Et oui, on ne ment pas avec la génétique ! En plus, durant cette période de résorption, les graisses sont parfois réparties de façon inégale sous la peau, et on a donc des irrégularités au toucher. Autre point important, l’aspect de la verge est un peu différent, puisqu’on n’a pas l’habitude de trouver de la graisse à cet endroit-là.

Ensuite, il existe les extenseurs de pénis. La méthode est simple et elle imite la technique ancestrale du jelking. Pour caricaturer, à force de tirer dessus progressivement, ça finit par grandir. Dis comme ça, c’est exagéré et trop simpliste. Mais là aussi, on a écrit plusieurs articles sur les extenseurs à pénis, sur leur fonctionnement. On a comparé plusieurs marques d’extenseurs et on a expliqué en détail ce qu’était le jelking. Si vous êtes déjà convaincu que c’est ce qu’il vous faut, on vous évite de devoir vous faire lire sur le site, et on vous donne le lien vers la meilleure marque d’extenseurs à pénis. On vous conseille pour commencer, d’acheter ici l’extenseur basic de chez Male Edge.

À ce propos, nous avons écrit un article qui risque de vous intéresser. Julien a accepté de prendre des photos de l’évolution Male Edge. Il a porté l’appareil pendant 6 mois et a partagé ses résultats avec nous.

Finalement, il existe une multitude de produits qui font grandir le pénis ou qui le prétendent. Ici non plus, on n’est pas là pour en discuter. Nous avons écrit une multitude d’articles à ce sujet. Nous avons testé des pilules pour agrandir le pénis, nous avons comparé les marques et nous avons discuté de leur efficacité. On vous conseille de faire votre avis par vous-mêmes en allant sur le site de ce fabricant de pilules pour améliorer vos performances sexuelle, ou de lire l’un de nos articles sur le sujet.

 

La maladie de La Peyronie : causes, prévention, tr... La maladie de La Peyronie, parfois orthographiée syndrome de Lapeyronie, est un trouble du pénis, décrit pour la première fois par le chirurgien de Lo...
Extenseurs à pénis et impuissance : mythe ou vérit... Nous avons reçu un message de Guy, 56 ans, qui se pose des questions quant à l'utilisation des extenseurs de pénis et l'impuissance. Voici son message...
Guide pour pratiquer l’auto-fellation : cons... De nombreux hommes sont intéressés par l’autofellation. Pourquoi ? Tout simplement parce que la fellation est souvent la partie que les hommes préfère...
Avis et test de Vimax : érections dures, pénis plu... Vimax est l’un des produits d’amélioration des performances masculines les plus connus. Avec VigRX Plus et Viaman Plus, cette marque est souvent la ma...
Quelle est la taille moyenne du pénis au repos et ... La question est plus que fréquemment posée. Presque tous les hommes ont déjà voulu savoir qu'elle était la taille de leur pénis, et surtout, se rassur...
Je suis le fondateur de ce blog. J'ai acquis une expérience dans les problèmes intimes masculins en essayant tout d'abord de me perfectionner moi-même. Coach, mentor, conférencier. Je dédie maintenant ma vie à partager mon expérience en matière de sexualité.

12 comments

  1. Hello, merci pour l’article très intéressant. Vous avez raison, les shower ont plus de chances. C’est mieux d’avoir un pénis gros au repos. C’est plus beau et ça donne confiance. Je voudrais bien avoir un pénis massif qui en impose. Je suis prêt à tout pour avoir un sexe qui me plaise. Continuez à écrire. Bruno

    1. Bonjour Bruno, merci pour le commentaire et les encouragements.
      En fait, il n’y a pas de situation meilleure qu’une autre. C’est vrai que les hommes voudraient souvent être shower.
      Pour vous aider on vous conseille les pompes à pénis ou les extenseurs. N’hésitez pas à cliquer sur les liens de l’article pour vous renseigner à ce sujet. Venez nous voir quand vous avez un résultat à partager 😉

Comments are closed.